top1position.com
Image default
Mode de Vie

Comment je me guéri du stress ?

Beaucoup d’entres-nous souffrent du stress, de l’agitation quotidienne. Je suis moi-même passé par cette étape donc je veux partager avec vous dans cet article comment les choses se sont déroulés pour sortir de cette agitation permanente.

Histoire de guérison

Je n’ai pas eu à faire face à une maladie grave jusqu’à maintenant donc je n’ai aucune histoire de guérison de ce type à vous proposer. Mais je peux vous parler d’une maladie chronique qui était celle du stress, associé à des périodes de mal-être intérieure. Tout cela a duré de longues années jusqu’à il y a environ 2 ans où les choses se sont peu à peu éclaircies.

Avec le recul, je peux dire que quelque soit la situation qui est la votre aujourd’hui, c’est une indication que la façon de faire est inappropriée. Le bouddhisme a juste titre parle de la première noble vérité comme étant la vérité de la souffrance.

Aujourd’hui, tout n’est pas parfait mais je sais dans quelle direction aller. C’est à dire vivre le plus possible en pleine conscience, en cultivant cette position d’observateur qui voit les pensées, les émotions s’élever sans rien toucher. Ces ressenties atteignent toujours un paroxysme avant de diminuer puis de disparaitre. Tout cela est facile à voir en état de calme mais de moins en moins au fils de la journée avec les circonstances extérieures qui réveillent toutes sortes de ressenties. Cela peut vraiment être n’importe quoi, à chaque instant, le cerveau compare la situation actuelle avec ce qui est présent dans sa banque de données puis envoi sa réponse.

Je sais également ne pas me tromper de voie, le bonheur, la paix ne se trouve absolument pas dans les conditions extérieures mais uniquement dans les conditions intérieures. Chacun peut s’en rendre compte en observant comment on se sent en étant agité et comment on se sent en état de calme intérieur.

Cela ne m’empêche pas de vouloir réaliser des objectifs comme avec ce blog dont je suis ravi de développer. Cela m’a permis jusqu’à maintenant de beaucoup apprendre et d’échanger. Je sais en même temps que ce n’est pas là ultimement que le bonheur se trouve. Si vous avez des objectifs financiers ou autres, c’est très bien, simplement ne vous trompez pas de voie en croyant que le bonheur et la paix s’y trouve au bout. Comme l’explique Bruno Lallement, l’argent apporte des commodités mais si vous êtes remplis de peur à l’idée de le perdre, on ne peut pas dire que cela soit très heureux. Seul la paix intérieure peut apporter un bonheur durable, c’est ce que j’essaye de cultiver au quotidien sans que cela soit toujours parfait. Chaque pas accomplie permet d’avancer.

Voyons le chemin, c’est à dire tout ce que je cultive au quotidien :

Je peux dire que le changement a été un grand basculement de l’extérieur vers l’intérieur. On attribut très facilement notre ressentie, notre situation actuelle aux circonstances extérieures alors qu’il n’en est rien. On a chacun une sorte de carte intérieure qui va interpréter le monde extérieur. Tout part de l’intérieur pour se répercuter dans notre comportement et notre façon de faire. Je modifie donc la carte en regardant principalement ce que produit ma façon de faire. Il n’y a fondamentalement rien de juste ou de faux, simplement des résultats différents selon la façon de faire. Si on veut être heureux et en paix, la bonne façon de faire est celle qui produit ce résultat. Le reste n’est que philosophie qui fait travailler le mental inutilement. Voici ce que je cultive au quotidien et qui contribue à ma guérison.

Je cultive au quotidien la gratitude, je vois tout ce que j’ai et pas seulement tout ce que je n’ai pas. Je remercie pour toutes ses choses car beaucoup ne les ont pas. Je suis par exemple en bonne santé, dans un pays libre qui me permet de me balader où bon me semble, en pleine possession de mes capacités, c’est une grande chance que tout le monde n’a pas. On a vite tendance à l’oublier en étant submergé par toute sorte d’urgences et de futilités. L’important est de vraiment le ressentir.

Je cultive l’amour et la compassion comme excellent antidote à toutes les tendances égotistes du mental. A nouveau cela permet de pacifier le mental. On a toute sorte d’idée sur la compassion, essayez simplement puis observer les résultats. On se sent bien en plus d’être utile aux autres. Ce qui est tout l’inverse de l’ego qui se préoccupe de tout ce qui pourrait arriver, qui fait de nombreux calculs intérieurs. Observez de la même façon comme on se sent en cultivant cette façon de faire. C’est au final aussi bête que ça.

Je pratique la méditation au quotidien en écoutant au moins une fois par semaine des enseignements. C’est important d’ancrer cela, il y a toujours quelques choses à apprendre en écoutant attentivement. Depuis peu, je me tiens à 30 minutes de lecture par jour en étant ouvert à d’autres domaines toujours pour apprendre des autres. J’ai ma propre carte du monde, c’est à dire ma propre façon de me représenter les choses. En lisant d’autres personnes, cela permet de s’ouvrir à d’autres représentations du monde et de beaucoup apprendre.

J’ai développé une routine quotidienne en planifiant ma journée suivante la veille. Les choses ne sont pas programmées à la minute mais j’ai les grandes lignes. Cette façon de faire me permet de simplifier en allant à l’essentiel. Je ne sais pas le jour suivant dans quoi mon mental va m’embarquer donc en ayant déjà planifié, il n’y a qu’à suivre le plan. Par exemple, je médite 5 à 10 minutes après le réveil au lieu de tergiverser sur le fait de le faire ou non plus tard.

Je mange plus sainement car cela a son importance par l’intermédiaire du rapport corps-esprit. Ce n’est pas ma spécialité mais à nouveau j’observe ce qui marche et ce qui ne marche pas. J’ai plus d’énergie en évitant tout ce qui est gras et sucré. Tout cela est encore en cours d’observation. Je m’aère également chaque jour en faisant un peu de sport.

J’ai mis de la simplicité dans ma vie avec des objectifs sur ce qui a vraiment de l’importance et sur lequel je veux focaliser mon temps et mon énergie. Je ne regarde plus la télévision, ni les sources d’informations, je me limite à des vidéos sur youtube uniquement sur des thèmes qui me semble approprié. C’est ainsi que je partage parfois des vidéos. Si j’écoute mon mental, je vais commencer 1000 choses et ne rien finir. Un bon filtre que j’utilise est de me représenter les choses sur 10 ans. Cela permet de vite évaluer ce qui est vraiment important de ce qui ne l’est pas. Mettre de la simplicité veut aussi dire s’octroyer des moments de calme, des moments de passivité. Dans notre société hyperactive, cela est perçu comme de l’improductivité mais pendant ce temps, le cerveau tri, classe de nombreuses informations et c’est un terreau très fertile pour la créativité.

Tout n’est pas parfait et chaque jour me permet d’apprendre et d’avancer mais cette nouvelle façon de procéder m’a vraiment beaucoup apporté au point que je peux parler de guérison entre ce que j’étais et ce que je tends à devenir. Il n’y a pas de solution tout faite mais simplement de nombreux petits pas qui mis bout à bout les uns les autres apportent de grands résultats.

Et vous, développez-vous d’autres ingrédients qui vous sont bénéfiques au quotidien ?

Autres articles

Connaissez-vous le pouvoir de l’inconscient ?

administrateur

Comment avoir un ventre plat avec le nouveau weight watchers avant l’été ?

Irene

Comment traverser les moments difficiles ?

administrateur

L’art de l’instant présent pour être heureux !

administrateur

La méditation est-elle une technique de relaxation ?

administrateur

Comment Enlever Une Tache de Peinture Sur la Peau ?

Irene