top1position.com
Image default
Mode de Vie

Comment gérer le stress ?

Bonjour tout le monde. Ravi de vous retrouver. Je voudrais aborder la problématique du stress. Il y a plusieurs personnes qui m’ont demandé d’aborder ce thème « comment gérer le stress ? Comment vivre avec le stress ? Comment faire pour ne plus être embêté par cet état quand il se manifeste ? »

Déjà je vois 2 choses différentes.

Le stress à court terme

La 1ère c’est quand vous êtes dans un état où vous êtes vraiment stressé, tendu, c’est que vous êtes dedans à court terme.

Qu’est-ce que vous pouvez faire ? Vous pouvez simplement respirer profondément, prendre l’air quelques minutes, vous aérer de façon à un petit peu vous décoller de cet état, vous décoller de cette situation, à un moment appuyer sur pause et dire « stop, là c’est trop, c’est trop en même temps. »

C’est le moment de se réancrer dans le présent, de se calmer de tous les jeux de réactions, de tous les scénarios qu’on se fait. Ça c’est pour à court terme, quand vous êtes dans la situation. Respirez, prenez le temps de décrocher de cet état de stress.

Le stress à moyen et long terme

Et à moyen et à long terme, comment va-t-on faire pour plus profondément que ce stress n’arrive plus, qu’il ne se manifeste plus. Ce qui va être intéressant c’est de pouvoir observer quelles sont les circonstances dans lesquelles le stress se manifeste. C’est une indication intéressante. Il y a quelque chose en nous qui a été touché. Il y a une peur, une insécurité qui s’est réveillée et le stress c’est la manifestation de cela.

C’est intéressant de l’observer, de se rendre compte. Quand ça arrive ce n’est pas aussi simple que maintenant, mais essayez de voir sous cet angle. Souvent, on veut s’en débarrasser, on se dit qu’on en a marre de ce stress, parfois on prend des médicaments qui vont nous couper les sensations et c’est dommage parce qu’à court terme ça solutionne nos problèmes, mais à moyen/long terme ça ne les solutionne pas parce qu’on ne voit pas quelles sont les causes qui ont amené cet état de stress.

Et quand ces causes-là vont se reproduire, le stress va se reproduire également. Alors qu’en regardant ce signal, en regardant cette manifestation, on peut voir ce qui se passe, quelle est la peur qui est à l’œuvre, ce qui nous inquiète tant. Quand j’étais étudiant, je stressais pas mal avant les examens parce que je ne voulais pas les rater. J’avais toutes sortes de scénarios « je vais aller au rattrapage, je vais peut-être redoubler… » Toutes sortes de bêtises, de scénarios qui se mettaient en place et c’est ça qui me causait justement le stress.

La cause c’était ces scénarios un peu irréalistes, un peu fous qui prenaient une ampleur démesurée par rapport à la réalité, parce qu’une fois l’examen passé, tous ces scénarios noirs ne sont jamais arrivés.

Prenez le temps d’observer quelle est la peur qui est à l’œuvre ?

« Est-ce que c’est bien fondé ? Est-ce que ce n’est pas un peu excessif ? » pour ne pas se laisser aveugler. Quand vous confrontez la réalité avec les scénarios avec ce qui vous inquiète tant, souvent ça ne se passe pas du tout comme ça. On stresse et on s’inquiète beaucoup trop par rapport à la réalité.

On a mis le curseur beaucoup trop loin dans le fait que ça ne va pas aller, que ça ne va pas fonctionner par rapport à la réalité. Prenez le temps d’observer cela, d’observer ce qui se passe. C’est un travail plus en profondeur à moyen/long terme.

En fait ces circonstances c’est intéressant parce que ce qui nous amène le stress en même temps c’est les circonstances qui vont nous permettre de pouvoir nous en libérer parce que si on ne le vivait pas, comment on pourrait se libérer de quelque chose si ces circonstances-là ne nous amenaient pas à le vivre ?

Voyez le stress sous un nouvel angle

Ce n’est pas le stress, c’est simplement le résultat d’un certain nombre de causes et de conditions. En changeant ces causes, en regardant ce qui se passe, en regardant si on en fait pas un peu trop, si on est pas un peu excessif, ça permet de se détendre, d’un peu plus relativiser les choses, et petit à petit ça aura de moins en moins de prises.

Par exemple pour reprendre mon exemple avec les examens, je me rends compte que je m’inquiète un peu trop, que je ne suis pas bien, que ça s’est bien passé les fois précédentes, pourquoi s’inquiéter autant ? ça permet petit à petit de réduire l’ampleur de ce qui se passe et ça se manifeste de moins en moins souvent ou de moins en moins intensément on va dire. Il n’y a pas besoin de s’en débarrasser. C’est simplement les causes qui amenaient ce stress, si ces causes-là n’existent plus, il n’y a plus de stress.

Si on s’inquiète à l’idée d’angoisser, c’est tous ces jeux de réactions qui se mettent en boucle, qui prennent de la force. Au contraire, au lieu de ça on y renonce et on met autre chose. On se dit qu’on va bien voir comment ça va se passer, que de toute façon on a fait ce qu’il fallait en amont, qu’on verra. Ça va être l’occasion d’apprendre, de découvrir. Quand on est le plus dans cet état d’esprit, le stress ne peut pas se manifester parce que ce qui l’amène, la peur qui l’amenait n’existe plus, donc il ne peut plus se manifester.

Essayer de s’en débarrasser, vous n’y arriverez pas. Ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. C’est plutôt transformer les causes qui amènent le stress comme ça il ne se manifeste plus parce que ce qui l’amenait n’existe plus. C’est au final assez simple. Ce qui compte le plus c’est comment ça se manifeste, comment on le gère à court terme. Vous pouvez respirer plus profondément, aller faire un petit tour.

L’idée c’est de sortir, de sortir de cette situation qui vous met dans cet état. C’est un petit peu couper, comme quand on appuierait sur pause pour dire « stop on arrête 2 minutes », et à moyen/long terme d’observer ce qui se passe, de mieux comprendre la peur qui est à l’œuvre pour pouvoir petit à petit prendre conscience que c’est quelque chose qui est infondé, qui est surréaliste, qu’une fois qu’elle est confrontée à la réalité, elle est excessive. Petit à petit ça aura de moins en moins de prises.

Vous avez peut-être des situations particulières, des situations précises qui vous stressent ou vous posent problème. Le monde extérieur est un cadeau pour nous faire avancer, pour nous faire grandir. Comme je le disais dans un autre article, c’est comme un appât qui fait s’élever des choses en nous, et cet appât est très intéressant pour mieux nous connaître, pour mieux être ancré dans le moment présent, pour mieux vivre puisque l’on voit ce qui se passe, on se connait beaucoup mieux et ça facilite grandement la vie.

Autres articles

Comment Utiliser la « Pensée Zéro » Pour Prendre des Décisions Difficiles ?

Irene

Trouver le calme intérieur : comment se reposer au milieu du chaos ?

administrateur

Comment je me guéri du stress ?

administrateur

Comment éviter le perfectionnisme pour rester serein ?

administrateur

La méditation est-elle une technique de relaxation ?

administrateur

Comment Rester en Bonne Santé Avec un Minimum D’effort ?

Irene